Claudine Vigreux

Théâtre : 5 heures, la benne se lève…


Claudine Vigreux

Compagnie Mot-Mento


Lecture spectacle musicale

Conception et distribution : Marghnia Habchi, Claudine Vigreux
Musique : Jean Louis Morais
Textes : de Robert Mcliam Wilson, Donzella, Pigalle, Raymond Queneau, Armand Gatti, Souss Massa, Jacques Prévert.









Lecture-Musicale autour d’un travail peu reconnu que bien des femmes et des hommes exercent dans l’ignorance de tous et dans l’invisibilité.

Histoires de « sale boulot » mêlant témoignages, récits, poésie qui racontent l’ouvrier et son balai, le ripper et sa benne, l’homme et sa peine.

Une approche citoyenne pour aborder la problématique du métier, des déchets et l’environnement.

Extraits :

« Nous sommes les chiffonniers, les égoutiers, les éboueurs, les rippers, les vidangeurs, les fossoyeurs, les équarisseurs. Nous manipulons les ordures, les rebuts. Nous sommes les piqueurs, les gadouilleurs, les placiers. Nous collectons, éliminons, recyclons, traitons

« Nous sommes les hommes invisibles, les maîtres des forces invisibles et nous vous protégeons du désordre.»

« Franchement y a pas à dire, c’est un boulot dur. Un des plus dur et j’en ai eu quelques-uns. On ne peut pas se relâcher, et on ne peut pas le nier, c’est souvent dévalorisé ».